Marchés

Coopératives : Blas Cristaldo démissionne de son poste de président d’Incoop

Deux mois seulement après avoir absorbé le chargement, Blas Cristaldo a présenté, mardi 20 février, sa renonciation à la présidence de l’Instituto Nacional de Cooperativismo (Incoop).

L’économiste a été remplacé par Nilton Maidana, engagé le 26 septembre dernier pour compléter le mandat de Pedro Loblein.

Dans une brève note adressée au président de la République, Santiago Peña, aujourd’hui ancien propriétaire d’Incoop, il a indiqué que sa décision répond à des hypothèses personnelles qui nécessitent toute son attention, pour une durée indéterminée.

Après avoir fait connaître le renoncement de Cristaldo, la Confederación de Cooperativas Rurales del Paraguay (Concopar), dans un communiqué à l’opinion publique, a démontré qu’elle avait produit une sorte de surprise, un énorme fardeau tant par la délicatesse que par la prévenance du rythme donné. .

«Tous les membres du Conseil d’Administration, ainsi que les personnes qui ont accompagné la candidature de l’économiste Blas Cristaldo, nous partageons cette nouvelle avec le même degré d’inquiétude, plus encore que les raisons légitimes qui peuvent être générées sur renonciation à la cargaison», indique le communiqué.

D’autre part, la Concopar affirme qu’en se référant au domaine institutionnel, elle ne demande pas jusqu’à la démission d’accepter une décision contraire au mandat émis par un groupe d’associations coopératives qui a chiffré dans ce contexte l’espoir d’une contribution concrète à amélioration institutionnelle de l’organisme de réglementation ».

«Depuis les espaces que nous occupons, tant dans la représentation d’entreprise dans des postes publics que dans les dirigeants du secteur privé, nous suivrons avec le même engagement à générer des changements positifs et un plus grand impact sur les pratiques d’excellence qui caractérisent nos processus, en position de le fortalecimiento du secteur coopératif”, a finalisé la communication.