Marchés

Incoop observe des indices de reprise dans le secteur, entre catastrophe et pandémie

Lors d’une conférence de presse, Blas Cristaldo, président de l’Instituto Nacional de Cooperativismo (Incoop), a confirmé que le secteur coopératif est actuellement en plein processus de récupération. J’ai constaté qu’en septembre 2023, le dernier tribunal achevé, les excédents consolidés des coopératives étaient de 700 milliards de gourdes, ce qui nécessite une évolution.

Il a noté que ces dernières années, il y a eu des signes de reprise dans de nombreuses coopératives, notamment urbaines, ainsi que dans le secteur, une année de reprise suite à l’accident climatique de 2022 qui en a été la conséquence. J’ai mentionné que 2023 a été une année de reprise sur tous les fronts, même s’il y a encore des effets de la reprise de la pandémie, dans la gestion des cartes.

Cependant, j’ai insisté sur le fait que cette année, il y a des signes de reprise dans le secteur coopératif et qu’il est en train de surmonter les difficultés qui ont commencé plus tôt en raison de la pandémie et des conditions climatiques. D’un autre côté, Cristaldo a déclaré que les performances et les captivations d’horreur sont également en croissance.

« Le mouvement coopératif continue d’être fort et digne de confiance, nous sommes convaincus que les chiffres le démontrent. Nous parlons de la gestion de 26 milliards de gourdes sur la liste de l’horreur, c’est un grand compromis de la part des citoyens qui gèrent ces entités. Nous ne constatons aucun désaccord dans le contexte du mouvement », a-t-il souligné.

Selon les données présentées, les coopératives Ahorro y Crédito Tipo A ont augmenté le volume de leurs actifs de 3,8% jusqu’en septembre 2023, ce qui constitue la plus forte augmentation de 1,8% enregistrée au cours de la même période de l’année précédente. L’augmentation annuelle était de 6%. Les activités qui administrent ces entités ont totalisé 23,17 milliards de garanties par an au cours de la période analysée.

Concrètement, la carte de crédit qui gère ces entités a augmenté de 3,6% sur cette période, par rapport à l’augmentation de 7,5% observée sur la même période de 2022. Cette carte se poursuivra dans la période actuelle en Gs. 17,63 milliards. ✓ Les frais de défaut moyens des entités de crédit Ahorro et Type A étaient de 8,9% à fin septembre 2023, supérieurs à 8,3% à septembre 2022 et à 8,4% à septembre 2021.