Finance

Le gaz social en noir s’élève à 2 milliards de gourdes, dont une part considérable est destinée au secteur éducatif.

L’exécution des services sociaux, à la fin du mois de 2024, s’est élevée à 2 milliards de gourdes, ce qui équivaut à 5% des besoins actuels représentés principalement par les gaz primaires réalisés par les entités de l’Administration Centrale, selon le ministère du Gaz. Informations sociales élaborées par la Dirección General de Assupuesto du Viceministerio de Administración Financiera.

Selon la mention informelle, la structure du Gasto Social est composée principalement de 36% des revenus du secteur de l’Éducation, qui en termes nominaux représentaient 708 milliards de gourdes, à tel point que celui de Promotion et Action Sociale était de 23%.

Par rapport à ce dernier, les promoteurs devaient financer des programmes sociaux, comme le paiement de la Pensión Alimentaria, de Tekoporã et d’autres.

En revanche, 21% et 19% incluent respectivement la Sécurité Sociale et la Santé.

De même, à la fin du premier mois de l’année, la priorité fiscale du gaz social au sein de l’Administration Centrale était de 69%, selon les G. 100 mis en œuvre par l’Administration Centrale, dont 69 G. étaient destinés au gaz social.

Enfin, le rapport précise que la priorité fiscale moyenne au cours des 10 dernières années était de 59 %.