Finance

Le MEF annonce qu’il réalisera cette année quatre sous-actifs de bons du Trésor sur le marché local

Le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF), conformément à l’objectif d’approfondissement du marché local, a annoncé ce mardi qu’il est prévu pour cette année de réaliser quatre sous-actifs de bons du Trésor dans la loi n° 7228/2023 du Présupposé Général de la Nation (PGN).

En ce sens, le MEF a présenté un plan visant à lever quatre sous-actifs de bons du Trésor au cours de l’année prochaine. Il faut expliquer que ces sous-actifs visent non seulement à fournir au gouvernement les ressources financières nécessaires, mais aussi à approfondir le marché local, à augmenter sa liquidité et à diversifier la base des inversionnistes.

Le calendrier des sous-bases, élaboré et partagé par le MEF, établit des fechas spécifiques pour chacune des problématiques. La première diffusion de celles-ci ci-dessous est prévue le 26 mars, suivie d’une seconde diffusion le 26 juin.

Par la suite, une troisième émission est attendue pour le 25 septembre, et la dernière émission de l’année aura lieu vers le 10 décembre 2024.

Même si les chiffres exacts qui seront publiés dans chaque cas n’ont pas encore été révélés, le MEF a assuré que ces informations seraient fournies au moment opportun. Par ailleurs, on espère que le MEF annoncera les conditions financières des titres à remplir avant chaque émission.

Pour ceux qui souhaitent obtenir plus de détails sur les bons du Trésor et consulter les statistiques des sous-actifs précédents, le MEF a mis à disposition un lien sur son site Internet, où vous pouvez trouver des informations complémentaires et des ressources utiles : https://lc.cx/ KjEfOo

Il convient de noter que les bons du Trésor sont des instruments financiers émis par le gouvernement pour financer ses opérations et ses projets. Il s’agit d’une forme d’endémie publique qui offre aux inversionnistes la possibilité de s’inverser dans le monde supérieur et d’obtenir des retours en échange. Ces bonnes choses sont généralement considérées comme des actifs sûrs et stables, ce qui les rend attractives pour un large éventail d’inversionnistes, des particuliers aux institutions financières.