Finance

Le Paraguay aspire à devenir un destin dénué de ressources pour l’industrie cinématographique de la région

La présentation officielle du Paraguay comme pays protagoniste en 2024 a eu lieu dans la Zone Industrielle du Festival de Malaga (Mafiz) – la zone industrielle et commerciale – déployée dans le cadre du Festival du Film de Malaga.

Le Paraguay a été le pays invité à honorer le Focus latino-américain de la Mafiz avec 10 projets qui ont participé dans les différents secteurs industriels de cet important événement cinématographique ibéro-américain. De plus, il était présenté comme un destin cinématographique en Amérique du Sud.

Au Málaga Talent Campus, inspiré par l’acteur espagnol, Antonio Banderas, président d’honneur du Festival de Málaga, a été souligné par la participation du jeune cinéaste incarné Mathias Maciel, avec son projet « Terreur 1926 ». Les personnes sélectionnées dans ce secteur participent quotidiennement à une formation intense avec des tuteurs spécialisés en création audiovisuelle.

La présentation des avantages et des attraits du Paraguay comme destination cinématographique en Amérique du Sud, a inclus la participation de réalisateurs et producteurs de divers pays, intéressés à connaître et planifier des lieux pour leur projet de film ou de fiction.

A cette occasion, Luis Duarte, directeur marketing de Senatur, a souligné le travail qu’il a réalisé pour positionner le Paraguay comme son destin cinématographique. Il convient de noter que tous les projets audiovisuels réalisés dans le pays seront déclarés d’intérêt touristique national, avec lesquels il y aura un accès gratuit aux lieux placés sous l’administration du Secrétariat national du tourisme.

« Le Paraguay dispose également d’une capacité hôtelière, ainsi que de la génération de packages pour les équipes de production et les projets afin de pouvoir filmer des lieux de tournage, entre autres », a expliqué Luis Duarte.

La zone industrielle du Festival de Málaga a clôturé ses activités avec la remise de prix aux meilleurs projets qui participeront en 2024. Parmi les œuvres présentées dans leurs sections, deux cinéastes paraguayens se sont distingués et ont reçu le prix Biznaga.

Le projet « Aurelia » de Diego Mauro a été l’un des gagnants de la section MAFF, un espace créé pour les coproductions et où les participants ont reçu des tutoriels et se sont également connectés avec des alias pour continuer à développer leurs projets cinématographiques. Mauro a été sélectionné, avec un autre participant de la section, comme l’un des meilleurs projets présentés au MAFF.

Le projet « Bajo las banderas, el sol » de Juanjo Pereira et Ivana Urizar, a capturé le génie de la section WIP Iberoamérica. WIP-Work in Progress est un secteur destiné à stimuler et accompagner la finalisation des films en phase de post-production et à rendre viable la distribution internationale. Cette reconnaissance a été reçue par son réalisateur Juanjo Pereira et par l’une des productrices, Gabriela Sabaté.

Le groupe paraguayen est composé de représentants de la Dirección Nacional de Propiedad Intellectual (Dinapi) ; Institut national de l’audiovisuel paraguayen (INAP) ; Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC); Municipalité d’Asunción à travers sa direction de la Culture et du Tourisme ; Secrétariat National de la Culture et Consulat Général du Paraguay à Málaga.