Finance

Le Paraguay et l'OEA signent un engagement pour garantir que notre pays accueille la 54ème Assemblée générale

Le ministre des Relations extérieures, Rubén Ramírez Lezcano, et le secrétaire général adjoint de l'Organisation des États américains (OEA), Néstor Méndez, ont signé aujourd'hui le siège de la célébration du Quincuagésimo Cuarto Período Ordinario de Sessions de l'Assemblée générale, qui Elle aura lieu à Asuncion du 26 au 28 juin de cette année.

Lors de la cérémonie, qui s'est déroulée au siège de l'OEA à Washington DC, le Chancelier Ramírez a déclaré que la République du Paraguay « a accepté cette demande comme un signe de son engagement profond et authentique envers l'OEA et ses principes, renouvelant son engagement en intégration hémisphérique et dialogue constructif pour faire progresser nos objectifs communs ».

Il est à noter que la lema elegido est « Intégration et sécurité pour le développement durable de la région », et que le but de cette Assemblée est une réflexion profonde et un échange respectueux et inclusif sur les complexes de défios qui surviennent dans la région pour que cela se réalise de manière durable. développement.

Il a indiqué que lors de la prochaine Assemblée générale, il sera possible de discuter de manière ouverte et franche des différents obstacles naturels multidimensionnels qui ont un impact sur la sécurité publique de nos sociétés et que nous devons toujours espérer une vision intégrale, en gardant à l'esprit les questions, toujours dans le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

« Ce message nous invite à renouveler notre détermination et notre engagement pour un avenir plus sûr. Nous avons pleinement confiance dans la capacité de notre région à l’enregistrer », a-t-il réfuté.

D'autre part, le secrétaire adjoint de l'OEA a réalisé que c'est la troisième fois que le Paraguay accueillera la principale réunion annuelle de l'organisation. Les deux précédents dataient de 1990 et 2014.

Je note que le mot défini par le Paraguay est une conjonction opportune de ce qui constitue probablement les besoins les plus urgents de la région et que le plan abrite également deux des quatre piliers de l'organisation et résume l'intégration, élément central pour la croissance de le continent.

« Notre hémisphère doit approfondir la voie de l’intégration, de la paix et de la sécurité pour faire avancer ses objectifs de bonté pour sa population. Nous savons que la poussée vers l'intégration constitue l'un des défis les plus importants, non seulement dans la gestion gouvernementale du président Santiago Peña, mais aussi dans le panorama général de l'intégration régionale », a-t-il déclaré.

Les membres ont accordé toute leur attention à la voix de l'assemblée pour répondre aux besoins du moment.