Marchés

Le Paraguay rejoint l’initiative internationale « Le pouvoir des données » pour améliorer encore ses progrès dans le domaine politique

L’initiative « El Poder de los Datos » a été présentée le 15 juillet devant les institutions publiques du Paraguay. L’Instituto Nacional de Estadística (INE) a participé à l’événement d’ouverture avec des représentants du Ministère de l’Économie et des Finances, du Ministère des Relations Extérieures, du Ministère de la Santé Publique, du Ministère du Développement Social et du Ministère de l’Éducation et des Sciences.

Selon l’explication, cette initiative est initiée par le Département de l’Emploi Économique et Social des Nations Unies, avec la participation de bureaux des Nations Unies tels que l’UNFPA, l’UNICEF, le PNUD, ainsi que le soutien de la Banco Mundial et du Global Data Alliance pour le développement durable.

L’objectif de l’initiative est d’examiner le potentiel et les limites liés aux besoins de déségrégation des données, en particulier pour garantir qu’aucun groupe de population n’est interrogé, de proposer des actions pour stimuler les opérations étatiques qui répondent aux priorités des institutions et qui sont liés aux plans nationaux et aux compromis prioritaires pour le développement du pays.

Le directeur national de l’INE, Iván Ojeda, a participé à la réunion avec Fredy Rodríguez, de l’Alliance mondiale des données pour le développement durable ; Fernando Adames Villamil, co-leader représentant du PNUD ; Viviana Limpias, Représentante de l’UNICEF ; Verónica Heilborn du FNUAP ; Eliana Rubiano de la Banco Mundial, virtuellement, en tant que représentante du BID.

Lors de l’ouverture, le directeur national de l’INE, Iván Ojeda, a souhaité la bienvenue aux représentants des institutions et organisations coopérantes présentes dans la ville.

Il s’avère que l’objectif de l’événement est de renforcer davantage les progrès dans le domaine du sport. Nous saluons également le Gouvernement britannique d’avoir rendu possible cette réunion historique à Asunción et d’avoir encouragé l’initiative dans d’autres pays de la région, notamment en Asie et en Afrique.

D’autre part, Fredy Rodríguez, de la Global Data Alliance for Sustainable Development, a souligné que l’objectif est d’analyser comment combiner les efforts pour mieux se concentrer sur les opérations de l’État.

Je vous suggère de chercher à enregistrer les meilleures données adaptées aux situations qui l’exigent. « Nous demandons que les données soient transmises aux personnes qui les utilisent », a-t-il expliqué.

Les organisations coopérantes qui participent à la réunion, ainsi que l’INE et l’Alliance mondiale des données pour le développement durable, se sont engagées à continuer de travailler ensemble pour faire avancer cette question stratégique.

En outre, lors du déroulement de l’événement, des représentants du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) ont présenté le Système de Présupposé des Résultats, où ils ont détaillé tous les aspects qui incluent cette nouvelle approche de gestion des ressources publiques.

L’INE a également présenté le travail de renforcement des Registres Administratifs, qui a été initié dans diverses institutions du SISEN pour améliorer les statistiques officielles et qui doit être suivi jusqu’à présent.

De même, l’INE a également présenté les mesures opérationnelles nécessaires pour avancer dans la meilleure mise en œuvre des politiques publiques.

Aussi, à cette occasion a été présenté le projet de mise en œuvre du Suivi de l’Utilisation du Temps (EUT) et du Suivi des Indicateurs Multiples pour les Conglomérats (MICS), deux opérations avec continuité sont essentielles pour mieux orienter les politiques publiques pour rendre les plus vulnérables. secteurs et qui précise actuellement le financement.