Marchés

Le Sénat traitera la loi sur la fonction publique et l’interdiction du népotisme comme un « signal » pour la citoyenneté

La Commission permanente du Congrès s’est réunie le 15 février pour une session extraordinaire à la Chambre des sénateurs pour traiter divers points, parmi lesquels la demande de déclassement du sénateur Hernán Rivas, accusé de production et d’utilisation de faux documents.

Le sénateur Basilio Núñez a proposé d’analyser dans le premier point la demande de désaffection de Rivas et, dans un deuxième temps, la Ley de la Función Pública et la carrière de la fonction publique.

En ce sens, je dis que cette initiative est large et large, l’idée est d’être approuvée en général pour donner un signal aux citoyens qu’à la fin des vacances parlementaires, en mars, ils l’aborderont point par point. Au total, il y a 156 articles.

Nous prévoyons également que dans le troisième point soit étudié le projet qui comprend des modifications des articles 1er et 3 de la loi 5295/14 qui interdit le népotisme dans la fonction publique ; et, pour finir, la Charte Organique de l’officier pénitentiaire, qui est enregistrée avec sanction moyenne par la Chambre des Députés.

Demandes d’informations

Lors de cette séance du 24 juin, la Commission permanente a également approuvé les demandes d’informations émanant du Binacional italien, du Ministryio de Obras Públicas (MOPC), du Secretaría de Defensa del Consumidor y Usuario (SEDECO), de la Junta Municipal de Encarnación, pour la municipalité d’Asunción et au Viceministerio de Transporte.

Asimismo, a demandé des demandes d’informations au Ministère de l’Éducation et des Sciences (MEC) concernant la situation de l’accès à l’électricité et de la connectivité des centres éducatifs autochtones et à l’Instituto Paraguayo del Indígena (INDI) concernant la situation de l’accès à l’électricité et de la connectivité des communautés et en particulier les centres éducatifs autochtones.

En outre, ils ont donné une bonne vue au projet de résolution selon lequel davantage d’informations seraient données à la Direction Nationale des Revenus Impôts, sur le paiement des impôts et l’émission des factures légales par les sociétés de facturation électronique et les plateformes mobiles, de livraison et de location.

Projets de déclaration

Au cours de la réunion, et après un court débat, nous avons discuté du projet de Déclaration « Qui exige que le Pouvoir Exécutif décrète l’intervention du Tribunal des Jubilados et Pensionados du Personnel Municipal », présenté par la députée Rocío Vallejo.

Le planificateur du projet a manifesté, devant la séance plénière de la Commission, que de nombreuses personnes sont affectées par la situation actuelle du Tribunal des Jubilés du Personnel Municipal, qui comprend plus de 260 municipalités à travers le pays ; On le dit aux gens heureux et aux fonctionnaires actifs qu’ils portent actuellement.

«Nous avons une population touchée par l’insolvabilité parce qu’elle traverse la banque. Le problème est que plusieurs jubilados no siquiera ont cobrado leurs haberes du mois de décembre et c’est une situation très délicate», argumente le litige. L’asytisme a demandé que le pouvoir exécutif intervienne et le contrôle, comme l’établit le décret législatif.

De même, la Commission a salué une initiative « ordonnant au directeur paraguayen du Itaipú Binacional d’acheter des selles et/ou des enfants pour son don ultérieur au ministère de l’Éducation et des Sciences », présentée par le député Hugo Meza.

Asimismo, le projet de Déclaration « Qui déclare d’intérêt national la construction de l’hôpital et de l’école dans le district de Minga Guazú km 16 Acaray, département d’Alto Paraná ».

Rencontre avec le directeur d’Itaipú

Enfin, le président de la Commission permanente, Colym Soroka, a annoncé que le 31 janvier, à 9h00, il rencontrerait Justo Zacarías Irún, directeur paraguayen de l’Entité binacional italienne.