Marchés

Les conducteurs exigent de meilleures conditions de travail et le ministre annonce des contrôles

La Commission Interinstitutionnelle des Transports a reçu une série de préoccupations de la part des conducteurs, comme les conditions dans lesquelles ils doivent travailler les jours de chaleur extrême. L’organisme, dirigé par le ministère du Travail, a annoncé les contrôles correspondants.

Ce mardi aux dirigeants de la Central Nacional de Trabajadores (CNT) et de la Federación de Trabajadores de Transporte (Fetrap), dans le but de suivre l’avancement du respect des obligations de travail dans le secteur.

Le vice-ministre du Travail, César Segovia, a souligné la nécessité de respecter l’horaire journalier de chaque heure, surtout dans les conditions climatiques qui affectent le pays ces jours-là. Aussi, je suis d’accord qu’ils vont mettre l’accent sur ces sujets abordés et dans ce qui est mentionné avec des rapports opportuns qui peuvent donner lieu à une taxation des entreprises.

D’autre part, Miguel Zayas du CNT, a expliqué qu’il était prévu d’installer des points de contrôle permanents aux points stratégiques d’emploi et d’autres employés, pour vérifier l’accomplissement des deux heures de travail et vérifier que les omnibus sont adéquatement aériens. conditionné.

Dans ce cas, la Commission a analysé la possibilité d’inclure les travailleurs dans les prochaines opérations de contrôle, comme mesure de plus grande transparence. Les taxes, qui sont réalisées dans différentes zones de la zone métropolitaine, comprennent également la vérification de la conformité à la sécurité sociale de l’Instituto de Previsión Social (IPS), dans le transport de personnes et de voitures.

STRUCTURE ET PARTICIPANTS

La Comisión Interinstitucional de Transporte est coordonnée par le Viceministerio de Trabajo et est intégrée par le Viceministerio de Transporte, la Dirección Nacional de Transporte (Dinatrán) et la Dirección de Aporte Obrero Patronal de l’Instituto de Previsión Social (IPS).