Finance

Les émissions dans le sac dépassent 35 milliards de gourdes au cours de la troisième semaine de mars

Au cours de la troisième semaine du mois de mars, les émissions de bonus sur le marché boursier local ont atteint un total de 35,5 milliards de gourdes, centrées exclusivement sur la monnaie nationale.

Cependant, si l’on considère les opérations réalisées en dollars, la valeur totale s’élève à environ 16,3 millions de dollars.

Problèmes du secteur privé

Parmi ces émissions se distingue Ibisa, d’une valeur totale de 6 milliards de gourdes à un taux d’intérêt de 10%. AgroNathura a également participé au marché des biens primaires avec une émission de 20 milliards de gourdes, avec des intérêts en hausse jusqu’à 15%.

Musical Hall a émis des bonus d’une valeur de 1 milliard de gourdes, avec un taux d’intérêt de 11,2 %. Parallèlement, Proberis SAE a émis une valeur de 7,5 milliards de gourdes à un taux d’intérêt de 13,50 %.

Dans le contexte des devises étrangères, Cathay est entrée sur le marché avec des bonus d’un montant total de 1,5 million de dollars, avec un taux d’intérêt de 8,15 %. En outre, Frigorífico Concepción a créé une émission gratuite d’un montant total de 10 millions de dollars.

Dans ce contexte, il est pertinent de mentionner que les actions publiées montent sur le marché avec des taux d’intérêt qui fluctuent autour de 10% et 12% en moyenne, ce qui représente une opportunité intéressante pour l’inversionniste étant donné que la commission de référence est là à 6,25. % annuel.

Volume négocié en février

En février, les magasins du marché des capitaux local ont enregistré une baisse de 40 % par rapport au même mois de l’année dernière. Au total, 481 millions de dollars ont été échangés. Avec ce résultat, l’augmentation cumulée est de 34%.

Le marché a enregistré des transactions pour un total de 481 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 40% par rapport à la même période de l’année précédente, où les échanges s’élevaient à 343 millions de dollars.

En ventilant par type d’instrument, on constate que 96% des transactions correspondaient à des bonus, tandis que 3,22% étaient attribuées à des actions. Par ailleurs, un autre indicateur pertinent est la répartition de l’argent utilisé dans les opérations, notant qu’au cours de ce mois en particulier, 74% des transactions ont été réalisées en monnaie locale, tandis que le reste a été levé en espèces.

Au cours des mois précédents, une augmentation significative de la préférence pour les inversions libellées en devises étrangères a été constatée, ce qui a entraîné une augmentation de sa participation par rapport au guarani.