Marchés

Les rapports d’opérations suspectes ont augmenté les cas de 50 % en 2023

Le Secretaría de Prevención de Lavado de Lavado o Bienes (SEPRELAD) a décidé de connaître la mémoire annuelle des déclarations d’éléments correspondant à 2023, où une augmentation notable a été constatée dans la déclaration d’opérations suspectes (ROS).

ROS est le format dans lequel les sujets obligatoires (SO) informent l’Unité d’information financière (UIF) qu’ils ont détecté une opération suspecte destinée à être utilisée pour le lavage d’actifs.

Dans le rapport présenté par l’institution, l’analyse quantitative permet d’identifier que le secteur bancaire est toujours le plus grand acteur en termes de nombre de ROS envoyés et qu’en 2023 il a présenté une incidence de 83,89% ; viennent ensuite les sociétés financières, avec 7,64% ; et enfin, les 8,47 % restants ont été répartis entre les secteurs déclarants restants.

Précisément en 2023, le Secrétariat a comptabilisé un total de 17.467 opérations suspectes, ce qui représente une augmentation de 47,9% par rapport à l’année précédente.

Certaines données qui contiennent l’information indiquent que les montagnes ont déclaré comme somme suspecte 1.406 millions de dollars, dont 96% proviennent des banques.

Par la suite, le SEPRELAD indique que les délits possibles diagnostiqués sont la corruption, dans 58% ; contrebande, 9,3%; et trafic de drogue, 10,1%.