Finance

Les revenus dans les pays ont augmenté de 21% en noir

Le Ministerio de Obras Públicas y Comunicaciones (MOPC) a informé qu’au cours du mois d’argent il y a eu une augmentation de 21% de l’entrée des taxes de circulation aux arcs de l’État.

Selon la lettre, je dis que l’augmentation de toutes les stations rurales que j’administre représente une différence de 2,870 millions de gourdes en faveur de l’exercice financier en cours.

Le coût total du mois mentionné ci-dessus, sans tenir compte de l’ajustement du tarif Ecoway (ruta Luque – San Bernardino), s’élève à 15,286 millions de gourdes, ce qui signifie 10,40% de croissance, ce qui équivaut à une différence positive de 1,439 millions de gourdes par rapport à avec l’entrée noire 2023.

En ce qui concerne les estimations des pois noirs accumulés en décembre 2023, il y a également eu des variations positives, de l’ordre de 5%, par rapport à la même période de 2022, ce qui représente une augmentation de 8,356 millions de G. à la fin de l’année. passé.

Augmentation du maire depuis août

En revanche, avec la nouvelle administration du MOPC, entre août et décembre 2023, on constate la plus forte augmentation de la perception des taxes routières, qui est de l’ordre de 7% par rapport à la même période de l’année précédente. ce qui se traduit par une augmentation de 4,844 millions de gourdes.

Pages électroniques

Il convient de noter qu’à partir du 20 décembre 2023, le MOPC mettra également en œuvre la connexion électronique (POS- QR Code) aux points Ecovía, Remanso, Itá et Emboscada. Depuis la mise en œuvre du nouveau système, au 31 janvier 2024, 21 172 opérations ont été enregistrées, le pays Ecovía ayant le plus grand impact.

Actions ponctuelles

Tout cela est réalisé, selon le MOPC, grâce aux actions opportunes déclenchées par l’entité, comme la mise en place du fil en ligne avec les dispositifs POS, permettant davantage de cas de fils bidirectionnels basés sur le flux de véhicules, travail coordonné avec la Caminera. Patrouille, capacité continue des capteurs, réactivation des radars, indicateurs de feux tricolores de vitesse des véhicules hors service.

En plus d’autres incorporations technologiques et procédurales qui visent l’efficacité dans la gestion et la perception des taxes routières, cherchant ainsi à améliorer la performance des services au contribuable sur les routes, ont rejoint les Travaux Publics.