Marchés

Les techniciens du Mercosur analysent les réductions d'orange pour certains produits

A l'occasion de la présidence pro tempore du Mercosur, exercée par le Paraguay, s'est tenue du 18 mars jusqu'à aujourd'hui 22, la réunion du Comité technique n°1 « Nomenclature des oranges et classification des marchés », avec la participation des représentants de l'Argentine et du Brésil. , le Paraguay et l'Uruguay.

Suite aux informations du Ministère de l'Économie et des Finances (MEF), dans ces domaines, les experts du bloc ont analysé les demandes de modifications des oranges, la mise à jour de la réglementation en la matière, entre autres points.

A noter que cet organisme s'occupe du traitement de l'Orange Externo Común (AEC), ainsi que des thèmes de nomenclature et de classification des marchés, afin d'adapter cet instrument de politique commerciale à la réalité de production régionale.

Au cours de ces journées de réunions, sous la coordination du MEF, les techniciens de la Direction Générale de la Politique Commerciale et d'Intégration du Viceministerio de Economía y Planificación, et de la Dirección Nacional de Ingresos Tributarios (DNIT), ont élaboré un agenda de travail qui comprenait l'analyse des demandes de modification orange, la mise à jour du recueil de réglementations sur les questions d'orangerie et le suivi des instructions de la Comisión de Comercio del Mercosur (CCM).

En ce qui concerne l'analyse des sollicitudes de modification orange, la réduction du niveau AEC a été convenue pour : 1) Les polymères et copolymères acryliques, qui sont couramment utilisés dans l'industrie du plastique et de la peinture, réduisent le niveau AEC de 12,6 % à 0% ; 2) Les pigments utilisés dans les couleurs des imprimantes couleur réduisent le niveau AEC de 10,8 % à 0 % y ; 3) Les tarifs vélo réduisent le niveau AEC de 12,6 % à 0 %.

Ces modifications sont incluses dans un projet standard (Résolution) qui doit être approuvé par le Grupo Mercado Común (GMC) pour leur incorporation ultérieure dans l'ordre juridique de chaque État partie.

De même, le Comité a approuvé les lois de classification demandées par le Paraguay pour les guitares électroacoustiques et les guitares et ukulélés électroacoustiques, pour lesquelles les projets correspondants de directive ont été élaborés et doivent être approuvés par le CCM.