Marchés

LEY APP : Ils peuvent augmenter les limites et éliminer les restrictions pour inciter le secteur privé à faire marche arrière

Des techniciens du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) se sont réunis avec des acteurs du secteur privé dans le but d’une proposition qui prévoit des modifications à la loi 5102/13 « De promotion de l’inversion des infrastructures publiques et de l’expansion et de l’amélioration des prestations et des services. a cargo del Estado », plus connue sous le nom de Ley APP. Le journal économique a également présenté un nouveau guide pour la présentation des initiatives privées.

Une fois de plus, l’événement s’est déroulé de manière hybride depuis la salle 1 de l’Instituto del Banco Central del Paraguay. Selon le chef de l’Économie, Felipe González Soley, l’objectif principal est d’augmenter les limites et d’éliminer les restrictions stables dans la législation qui nuisent aux inversions privées dans le cadre de l’Alliance Public-Privé. (APP).

Dans ce sens, il a précisé que la loi actuelle impose certaines limites et certaines restrictions qui empêchent la réalisation d’initiatives majeures et découragent la présentation de projets privés. « Ce qui est maintenant proposé, c’est de lever ces limites pour pouvoir inciter le secteur privé à présenter des projets qui s’inscrivent dans les domaines prioritaires du gouvernement et également gagner de l’argent pour le secteur privé », dis-je.

Compte tenu de l’exposition faite par le directeur d’Inversion Publique, Jorge Villagra, les principaux ajustements doivent être faits avec la politique combinée d’exposition fiscale, la politique de participation à l’initiative privée, requise par le promoteur privé et les nouvelles responsabilités du MEF.

Au cours de son intervention, le directeur Jorge Villagra a compris que l’idée est de revoir avec les acteurs du secteur privé les points considérés comme les plus importants dans la proposition de modification législative. C’est ici que vous ouvrez un canal ouvert pour recevoir des suggestions de réglage ou ajouter d’autres changements de vitesse.

Participaient également à la réunion le vice-ministre de l’Économie, Javier Charotti ; le directeur général de l’Agence du Trésor, Fernando Benaventea, ainsi que des représentants d’organismes publics impliqués dans l’exécution des projets APP, ainsi que des représentants du secteur privé, tels que des études juridiques, des entités financières, des multilatéraux, des entreprises de construction, entre autres .