Finance

MOPC liquidera l’intégralité de ses deux constructeurs pour la finale ce mois-ci

Lors d’une réunion tenue dimanche soir entre la ministre des Travaux publics et des Communications (MOPC), Claudia Centurión, et les autorités de la Camera Vial Paraguaya (Cavialpa), le président du Comité de construction, Paul Sarubbi, a assuré qu’il est clair que le L’entité publique détenue auprès des fabricants paraguayens est obligée à 95% et devrait l’annuler ce mois de février.

« Nous sommes vraiment très heureux de ce qui a été réalisé et nous sommes très satisfaits de la gestion qui a eu lieu de la part de la Présidence de la République, du Ministère de l’Économie, du MOPC et de toute l’équipe, car c’est vraiment un souffle important pour nous, entreprises de construction paraguayennes», a commenté.

En ce sens, il a expliqué qu’il progressait actuellement dans le paiement du capital et que, si tout se passe bien, l’excédent sera annulé pour la semaine prochaine, avec laquelle il sera possible de calculer les intérêts exacts qui seront générés. .

« Je suis sûr que nous entretenons de bonnes relations avec tous les acteurs du gouvernement et je crois que le Président de la République est une personne très soucieuse de la question économique et qui sait ce qu’il doit faire pour assurer la croissance du pays. , » il a dit.

Autres thèmes évoqués

Entre autres sujets abordés au cours de la journée de travail, Sarubbi a également noté qu’une analyse de tous les projets mis en œuvre au cours de l’année 2023 a été réalisée, ainsi que tout ce qui est en cours du côté de la gestion administrative comme les nouvelles lois, l’émission de primes. en décembre et maintenant encore et aussi au fil des derniers travaux certifiés.

D’un autre côté, j’ai remarqué que le MOPC a vraiment prévu des projets très importants et très intéressants et, comme les entreprises paraguayennes, il existe des listes pour poursuivre ces projets. « À partir de maintenant, nous devons arrêter de regarder dans le rétroviseur et commencer à regarder à travers les pare-brise, et nous rendre disponibles pour pouvoir travailler ensemble sur tous les plans de pilotage » a-t-il souligné.

Avions sociaux

Sur ce point, il a expliqué qu’il est prévu d’accorder une importance très importante à ce qui constitue une infrastructure sociale, comme les écoles, les hôpitaux, les établissements de santé, les stations d’épuration, entre autres. « Je crois que cela va donner une impulsion importante à tout ce qui est pour le bien de la population ».