Marchés

Peña annonce que les fonds de redevances et le FONACIDE suivront et seront administrés par les municipalités

Lors d’une réunion de plus de trois heures avec des représentants de points distingués du pays, le Président de la République, Santiago Peña, a annoncé que l’administration des ressources du FONACIDE et des Redevances continuerait à relever de la responsabilité des municipalités, dans son intégralité, « pour répondre aux énormes besoins en infrastructures », a-t-il déclaré.

Je dois mentionner que le Pouvoir Exécutif a annoncé la semaine dernière un projet appelé «Hambre Cero», qui prétendait affecter 100% des revenus du FONACIDE et une partie des redevances au financement du programme préscolaire.

Les chefs municipaux s’étaient empressés de s’opposer à l’initiative et avaient assuré de manière inclusive qu’ils ne faisaient pas partie de l’élaboration de la proposition législative. Finalement, ce mardi, ils ont eu une réunion avec le président Peña et ont convenu que ces actions continueraient à être gérées par les gouvernements départementaux et municipaux.

Lors de la conférence de presse, le chef de l’État a expliqué qu’en ce qui concerne les fonds FONACIDE, 70% des fonds seront versés aux gouvernements pour améliorer les infrastructures éducatives, et les 30% restants – qui étaient auparavant destinés à la première année de scolarité – elle sera redirigée vers les communes, « pour répondre aux énormes besoins en termes d’infrastructures », a détaillé.

« J’ai tellement hâte que ce projet devienne réalité que je ne suis pas disposé à franchir cette étape en premier lieu. Nous recherchons 17 millions de dollars, pour lesquels nous avons accepté la proposition des intendants afin qu’ils puissent continuer à réaliser des inversions dans les infrastructures», a-t-il expliqué.

J’espère également que « Hambre Cero » sera financé par le Présupposé Général de la Nation (PGN). « Nous faisons un gros effort pour reprendre les rênes ; par exemple, en noir, les recettes fiscales ont augmenté de 30% par rapport aux recettes de l’année dernière », externalizó.

«Maintenant, nous sommes liés à un grand consensus, gouverneurs et intendants et chambres basses du Congrès, cela a uni tous les Paraguayens dans cette cause qui est d’éliminer l’ombre dans les écoles», a-t-il déclaré.

De même, Peña a exprimé son désir de se joindre à la cause des intendants pour éliminer le hambre au Paraguay. «Je n’ai jamais eu l’intention d’agacer un expert», a-t-il déclaré, au moment d’indiquer que «en raison de nos différentes politiques, nous ne pouvons plus les confier en dernier lieu à nos enfants, qui sont notre atout le plus important».

Finalement, l’agent s’est engagé à présenter un projet de loi pour garantir que 100% des impuestos immobiliers soient détenus dans les municipalités.