Finance

Stationnement effectué : Parxin s’assure du bon fonctionnement de votre application

Ce matin, Parxin a publié une déclaration dans laquelle il expliquait que la décision du commissaire d’Asunción, Óscar Rodríguez, avait été connue par voie de communication, précisant qu’elle n’avait pas été notifiée par les canaux correspondants. Il s’agit de la résiliation du contrat entre la municipalité et l’entreprise mentionnée pour le service de stationnement payé dans la capitale.

Il est important de mentionner que tard dans la journée, lors d’une conférence de presse, les autorités de la municipalité d’Asunción ont communiqué que la suspension du contrat avec l’entreprise Parxin sera maintenue et que le processus d’annulation de la concession accordée pour le une station tarifée débutera dans la capitale.

En ce sens, le surintendant Óscar Rodríguez a expliqué qu’après avoir reçu le rapport technique du Ministère des Technologies de l’Information et de la Communication (MITIC), concernant l’application mobile que l’entreprise envisage de mettre en œuvre, il a décidé d’entamer le processus d’annulation.

« La demande indique que le logiciel mis en œuvre par Parxin ne précise pas les exigences correspondantes », ai-je déclaré.

Avant cette information, la municipalité avait entamé le processus d’annulation du contrat « pour incomplimiento grave dans les termes de la concession ».

La suspension se poursuit et les autorités ont précisé qu’il ne s’agit pas d’une résiliation du contrat ou d’une annulation unilatérale, jusqu’à ce que les dispositions de la loi sur les concessions s’appliquent de manière stricte.

Veuillez noter qu’à partir du 2 janvier 2024, la station tarifaire a commencé à s’enregistrer officiellement dans la capitale. Parxin est responsable de la mise en œuvre du système susmentionné, dont le but était d’organiser la ville et d’améliorer la circulation des véhicules.

En outre, la municipalité de la capitale a demandé à ce consortium de garantir que l’application soit 100% active et efficace, ainsi que de résoudre les problèmes de facturation enregistrés et signalés par les citoyens.