Finance

Surintendance des retraites : le TSJE conseillera les élections du Conseil de sécurité sociale

Les autorités du Ministère du Travail et les ministres du Tribunal Supérieur de Justice Electorale (TSJE), ont tenu une réunion ce mardi afin d’analyser les mécanismes juridiques en vigueur pour l’élection des représentants des travailleurs et des jubilés qui se conformeront au Conseil de Sécurité. Social, créé par la Ley N° 7235/2023, qui réglemente le rôle de contrôleur de l’État en matière de jubilation et de retraite.

Concrètement, la ministre du Travail, Mónica Recalde, a rencontré les ministres du TSJE, César Rossel, président ; Jaime Bestard, vice-président et Jorge Enrique Bogarín González, membre.

A cette occasion, les ministres du TSJE ont convenu de fournir des conseils techniques et logistiques aux groupes jubilaires et aux travailleurs pour que la représentation soit le résultat d’un processus participatif, afin de donner suite à l’établissement des articles 15 et 16 du mentionné loi.

En conséquence, les autorités travailleront conjointement sur des actions permettant l’application de l’actuelle Ley N° 7235/2024, qui crée la Surintendance des Jubilations et des Pensions qui établit dans son chapitre IV la conformité d’un Conseil de Sécurité Sociale.

« Maintenons notre coopération et notre soutien, non seulement sur le plan technique, mais aussi dans tout le processus de réglementation des lois par la justice électorale, et écoutons les voix des jubilés et des travailleurs sur les meilleurs processus pour protéger « l’étape vers une élection de votre représentant légal au Conseil», a expliqué le ministre du Travail à la fin de la réunion.

En outre, le secrétaire d’État a apprécié la collaboration et a souligné l’expertise et la confiance qu’offre la Justice Électorale, dans sa mise en œuvre dans les processus électoraux, et a annoncé une série de réunions conjointes pour définir le travail.

Étaient également présents à la réunion César Segovia, vice-ministre du Travail, Verónica López, vice-ministre de l’emploi, Alejandra Garcete, directrice générale de la sécurité sociale et Nery Velilla, directeur des organisations intermédiaires de la justice électorale.